Le chemin le plus rapide pour jouer au golf
28.07.2020

Le Covid-19 a provoqué des changements massifs dans de nombreuses professions, avec entre autres l’accélération rapide de la digitalisation. Mais les Teaching Professionals n’ont pas attendu le lockdown pour ressentir que les progrès technologiques ont une influence certaine sur leur travail et leur profession. Durant les deux dernières décennies, les outils techniques ont fait leur entrée sur les driving-ranges. La tendance qui a débuté avec le tournant du sicèle d’utiliser des caméras vidéos maniables et un écran TV, s’est développée ces dernières années à toute vitesse. Aujourd’hui, on filme avec le smartphone ou la tablette, et on utilise toutes sortes d’apps pour une première analyse rapide. Les appareils de contrôle comme le Trackman et FlightScope font maintenant partie de l’équipement standard des écoles de golf. «Le swing de golf est devenu ‚mesurable‘, nous pouvons enregistrer, mesurer et analyser chaque phase du swing avec des outils techniques les plus modernes», dit Keith Marriott, président de la Swiss PGA. Il pense aussi aux formidables possibilités qu’offre le BodiTrak.

Boditrak 01

Boditrak

«Notre profession et surtout la façon dont l’enseignement du golf est transmise, ont énormément changé ces 20 ou 25 dernières années», concède Keith Marriott. Mais les instruments techniques avec lesquels on travaille ne sont qu’une partie de ces changements. «Internet a aussi une grande influence.» Si, il y a encore deux ou trois décennies, il existait des magazines spécialisés qui publiaient des articles de professionnels sur des exercices de golf, et qui motivaient les joueurs amateurs avec des exercices sur le driving range, cette tâche a été aujourd’hui reprise par les films vidéo sur internet et dans les médias sociaux. «Mais ce qu’on ne devrait pas oublier par rapport à ces vidéos, c’est que chaque golfeur a son swing individuel, basé sur les spécificités de son corps», explique Keith Marriott. Un golfeuse menue ne pourra pas taper la balle de façon aussi puissante que Jon Rahm, et même le Senior le plus ambitieux ne sera plus aussi souple que Rory McIlroy. Imiter ou copier ne sont possibles que sous certaines conditions. Et cela ne fait sens aussi que sous certaines conditions.

«Le chemin le plus rapide et le plus avantageux pour apprendre le golf, ce sont des leçons chez le Pro», dit Keith Marriott. «On ne peut pas apprendre à jouer au golf sur Google. Seul un humain peut vous donner les meilleurs trucs pour votre propre swing, un pro avec un oeil formé, qui discerne les possibilités physiques en se basant sur les particularités du corps.» Le Président de la Swiss PGA concède cependant que la façon dont les enseignants de golf et les élèves communiquent a aussi changé et s’est développée grâce aux progrès technologiques. «Cela fait longtemps que ce ne sont plus seulement les Tour Professionals qui envoient des vidéos de leur swing à leur coach à la maison pour affiner leur swing. Les amateurs aussi utilisent les possiblités que la technique moderne offre», explique Marriott. C’est aussi vrai pour les Teaching Professionals. Keith Marriott aussi a posté des exercices de swing «at home» durant le lockdown; «les feedbacks ont été nombreux et positifs.»

Flight scope

FlightScope

Au niveau du fitness aussi il y a eu des changements ces dernières années. «Il y a une tendance dans le sport en général pour une pratique du fitness accrue, et durant ces temps difficiles, on met encore plus l’accent sur tout ce qui touche à la santé», explique le président de la Swiss PGA. Pour les Club Professionals, cela veut dire être aux côtés des membres avec un conseil professionnel aussi pour les exercices de fitness. En Grand-Bretagne, en raison des derniers développements, le modèle dédaigné durant des décennies du Country Club américain redevient tout à coup populaire.

En général, Keith Mariott pense que les Pros ont un rôle à ne pas sous-estimer par rapport à la santé: «La crise du Covid-19 a laissé des traces chez les gens, aussi au niveau de la santé physique. Le golf est un sport qui se pratique dans la nature, et qui permet aux gens d’oublier pendant quatre heures leurs soucis quotidiens.» En ce sens, les Club Professionals pourraient jouer un rôle important pour encourager les gens à pratique le golf, les amener sur un parcours et les intégrer dans les clubs.

Dans quelle direction la profession de Club Professional se développera dans le futur? Keith Marriott ne peut que l’entrevoir pour le moment. Il croit que la place des Professionals dans la vie des clubs sera renforcée. Ceci aussi pour peser encore plus fort sur le développement social, la santé et le mouvement .«Je peux m’imaginer aussi que les Teaching Pros se formeront encore plus vers le management golfique. Malgré la technologie utilisée dans les secrétariats, les connaissances approfondies des Club Managers sont un grand plus pour un club.» Keith Marriott est convaincu que les Teaching Pros ont les bases pour occuper une telle profession: «De nombreux Club Professionals qui ont du succès sont en général des personnalités charismatiques, douées pour la communication et avec un talent organisationnel.» Et ils comprendraient quel est l’élément central pour les clubs de golf: les golfeurs!

Trackman

Trackman

PARTNER
OFFERS
SWISS PGA POOL PARTNER
PARTNER
ORGANISATIONS PARTENAIRES
SWISS PGA POOL PARTNER