Genève, hôte de deux rendez-vous golfiques de haut niveau
26.08.2019

L‘Omega European Masters débutera demain à Crans-sur-Sierre. Un autre événement pour Keith Pelley, CEO de l‘European Tour. Les tournois suisses jouissent en effet d’une grande popularité auprès des Tour Professionals de tous les niveaux de l’European Tour. Cela on l’a vu une fois encore lorsque le Challenge Tour – avec Keith Pelley – a fait son arrêt traditionnel la semaine passée au bord du Lac Léman pour le Rolex Trophy au Golf de Genève. «World class event», ce sont les mots les plus souvent utilisés par les Tour Professionals, soit sur les réseaux sociaux ou dans les médias classiques, en parlant du Rolex Trophy. Keith Marriott, président de la Swiss PGA, en connaît les raisons: «Naturellement, le paysage ici à Genève est magnifique, tout comme à Crans et à Bad Ragaz, mais ce qui rend le Rolex Trophy, l’Omega European Masters et le Swiss Seniors Open vraiment uniques et appréciés des Pros, c’est la précision suisse avec laquelle ces tournois sont organisés. Lors de ces compétitions, chaque détail est pris en comte, les organisateurs travaillent avec une précision d’orfèvre. C’est typiquement suisse et absolument top!» Ce qui impressionne Keith Marriott par rapport à ces tournois, c’est leur «swissness»: «Les sponsors principaux de ces trois tournois sont des entreprises authentiquement suisses. C’est bon de voir que le golf dans notre pays est soutenu à une telle échelle par les entreprises de la région.»

Si la qualité de l’organsiation du Rolex Trophy 2019 a été de top niveau, les prestations des 40 professionnels sur le parcours l’ont été tout autant. Le vainqueur Darius Van Driel (Pays-Bas) a joué 265 coups sur quatre tours, soit 23 de moins que le standard du parcours. 27 joueurs ont rendu un score total de -10 ou mieux. Le seul Suisse dans le tableau, le Genevois Raphaël de Sousa, n’en faisait malheureusement pas partie. Mais un jeu solide et des scores de 73, 71, 66 et 71 (-7) lui ont permis de se hisser au 32erang.

Rolex Trophy 2019 01

Darius Van Driel / Vainquer Rolex Trophy 2019

Au niveau sportif, le spectacle a été assuré lors du tour final par le futur vainqueur Darius Van Driel, mais aussi par le Nord-Irlandais Cormac Sharvin. Tous deux ont fait entrer leur balle au deuxième coup sur le trou no 14, un par 4 difficile. «Les eagles sont très rares sur ce trou, mais deux eagles joués en l’espace de 20 minutes– Sharvin a joué dans l’avant-avant-dernier flight et Van Driel dans le dernier – c’est sensationnel», s’est réjouit Keith Marriott.

Le président de la Swiss PGA voit aussi dans ces deux eagles une motivation pour les membres de son association; car le Golf de Genève est hôte cette année non seulement du Rolex Trophy, mais aussi du Swiss PGA Championship qui aura lieu début octobre. «A Genève, on est fier d’accueillir notre championnat», Keith Marriott le sait. «Le directeur François Lautens et son équipe, ainsi que le président Maxime de Raemy prévoient un tournoi inoubliable avec une soirée de gala après le tour final, à laquelle les participants du Pro-Am seront invités.» Ce qui réjouit particulièrement le président de l’association suisse des Golf Professionals: «Le Golf Club de Genève a créé une commission qui s’occupe du Swiss PGA Championship et travaille entre autres à relever le prize money pour le tournoi de cette année.» Le joueur qui voudra décrocher le chèque du vainqueur le 4 octobre devra produire son meilleur golf: «Début octobre, le parcours se présentera certainement à nouveau dans un état parfait et les greens seront aussi rapides que durant le Rolex Trophy», promet Keith Marriott. Cela sera possible car le Golf de Genève a rénové ses greens avec un système d’arrosage et de ventilation souterrains, afin d’assurer une pousse optimale du gazon.

PREMIUM PARTNER
PREMIUM PARTNER OFFERS
OFFRES PARTNER
SUPPLIER OFFERS
PREMIUM PARTNER
PARTNER
SUPPLIER